Sandy Marcin – Focus

14885926_185747875214716_1199050273_nIl y a quelques semaines, six Argonautes ont reçu leur invitation ou convocation pour le premier stage Équipe de France de cette saison 2016/2017. Un premier stage qui a lieu ce week-end du 11 au 13 novembre à Reims. Chaque jour cette semaine, vous retrouverez sur notre site Internet, une interview exclusive d’un de ses joueurs appelé en EDF. Aujourd’hui focus sur Sandy Marcin, ancien joueur des Centurions (Nîmes) et des Hurricanes (Montpellier) de retour aux Argonautes depuis deux saisons.

Nom : Marcin

Prénom : Sandy

Age : 29

Poste : Corner Back

Qu’est ce que ça fait d’être sélectionné pour représenter la France ?

« C’est une chose différente que de porter les couleurs de son club, ici on va jouer, ou non, pour le pays, pour porter haut le niveau français dans ce sport et qu’on soit reconnu comme Top Nation. Individuellement parlant c’est gratifiant, mais on a davantage à prouver car le staff est également d’un plus haut niveau et on rentre dans le cercle fermé des joueurs internationaux. Socialement parlant, il n’y a plus de blacks, blancs, beurres, on est tous bleu et cela transmet un message d’unité. LE sport fédère tout le monde autour d’un même but. »

Comment est-ce que tu te prépares à ce premier stage ?

« Pour ma part ce n’est pas mon premier stage, je suis sélectionné depuis 2009 et parmi les starters depuis 2012. Mais la préparation n’en est que plus longue, pas de vacances, moins de repos et davantage de musculation et de révisions des tactiques précédentes. »

Quels sont les atouts que tu pourrais apporter à cette équipe ?

« Au jour d’aujourd’hui je dirais l’expérience, car il s’agit aussi d’intégrer et d’accompagner les nouveaux, plus jeunes et aussi moins aguerris mentalement. Il en est de même pour les vis-à-vis receveurs contre qui on va évoluer à l’entrainement. »

Quelles sont les particularités d’un entraînement en EDF ?

« Le rythme ! Dès 8h on est sur le terrain et la plupart des meetings se finissent vers 22h. La capacité à récupérer est essentielle. Autre point, le niveau, en EDF on est censé être un joueur de football, le staff ne prend pas le temps d’apprendre à chacun comment jouer à sa position. Si tu es là c’est que tu as quelque chose qui plait, à toi de faire preuve d’adaptation. »

Vous êtes plusieurs joueurs des Argonautes à partir pour ce premier stage, est ce que c’est un avantage ?

« Un avantage, probablement, le soutiens qu’on pourra s’apporter sera le même qu’en club, la confiance qu’on s’accorde sur le terrain également. De plus on redore l’image des Argonautes en EDF. »

Quelles sont tes ambitions avec cette équipe nationale ?

« Tout simplement d’être à nouveau médaillé et de faire aussi bien qu’en coupe du monde et finir champion d’Europe. A court terme, que l’équipe se reconstruise du mieux, car une génération s’en est allée, le cycle recommence. »

Quel est t-on meilleur souvenir en EDF ?

« Les campagnes coupe d’Europe et coupe du monde (respectivement médaille de bronze en Autriche et 4ème aux USA). J’ajouterai également le partage avec un staff du plus haut niveau, Depuis Larry Legault à Bob Valesante (un Superbowl avec les Green Bay Packers) en passant par Coach Tucker et Coach Esume. Et bien sûr Coach Torre qui est le premier à m’avoir laissé cette opportunité. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *